Trottinettes à Paris : il faut mettre fin à la jungle du free floating

Trottinettes à Paris : il faut mettre fin à la jungle du free floating

Trottinettes à Paris : il faut mettre fin à la jungle du free floating

Dans un interview sur France Inter ce matin, la Maire de Paris a affirmé avoir :

  • "interdit" les trottinettes électriques sur les trottoirs et conduit des opérations "notamment dans le centre de Paris": "nous les enlevons et on verra bien ce qu'elles deviennent, ces trottinettes enlevées";
  • et verbalisé, "évidemment", "bien sûr", les entreprises propriétaires de ces trottinettes.
Marie-Claire Carrere-Gee demande à la Maire de Paris de rendre publics le nom des entreprises sanctionnées et le montant des amendes qui leur ont été infligées.
Elle estime  que l'inefficacité de l'action de la Mairie dans ce domaine accentue encore la  désorganisation des transports  organisée par la Mairie de Paris elle-même, avec les insuffisances du nouveau Vélib, la fin d'Autolib et la transformation de l'espace public en chantier permanent.
Selon Marie-Claire Carrere-Gee, la Ville de Paris doit immédiatement mettre fin à la jungle du free floating.
Pour cela, Anne Hidalgo doit immédiatement organiser un appel d'offres et mettre en place une concession, comme cela avait été fait par Bertrand Delanoë lors de la création de Vélib ou comme l'ont fait d'autres villes pour les trottinettes, par exemple San Francisco.
C'est la seule façon d'imposer à un ou plusieurs opérateurs choisis par la Ville, sur des critères publics et transparents :
  • de respecter des normes de sécurité et des normes techniques (qualité des engins, modes de recharge, statut des personnels chargés de l'entretien et de la recharge...);
  • de se plier à un cadre tarifaire;
  • d'imposer aux opérateurs de financer, eux-mêmes, la mise en place d'espaces de stationnement et la charge d'assurer le respect du stationnement des trottinettes dans les seuls espaces prévus à cet effet.

Marie-Claire Carrere-Gee

Close
%d blogueurs aiment cette page :